Comment estimer une œuvre d’art ?

Qu’est-ce qui définit le prix d’une œuvre d’art ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet article.

Avant de commencer, j’aimerais évoquer un détail que l’on ferait mieux d’écarter tout de suite : l’œuvre analysée doit être authentique. C’est tout. Rien ne sert d’évaluer une œuvre contrefaite ou une reproduction. Ce rappel vous paraît inutile ? Pourtant, l’estampe est la porte d’entrée du marché de l’art – son produit d’appel – et les contrefaçons sont nombreuses…

Qui est l’artiste ?

La première chose à considérer, qui donne le ton à l’évaluation entière, est le créateur de l’œuvre d’art qui vous intéresse.

Posez-vous ces questions simples :

– Quelle est la cote de l’artiste ?
– Dans quels musées ou galeries est-il exposé ? À combien d’expositions a-t-il participé ? De quelle envergure ?
– Se vend-il déjà bien ?
– Quelles publications existent sur cet artiste (catalogue raisonné, catalogue d’expo, monographie…) ?
– Si l’artiste est représenté par une galerie, tentez d’évaluer la notoriété de celle-ci et soyez attentif aux autres artistes de la galerie.

Place dans l’œuvre de l’artiste

Dans quelle période de l’œuvre de l’artiste s’insère la toile étudiée ? On trouve encore, aujourd’hui, des peinturesde Picasso 100 fois moins chères que d’autres (on parle en millions) car elles sont qualifiées d’œuvres “de jeunesse”.

De la même manière, le thème de l’œuvre est-il représentatif du travail de l’artiste ? Est-ce un motif typique ? Nul doute qu’une nature morte d’un artiste spécialisé dans le portrait sera relativement abordable. J’ai récemment vu passer une toile de Dali estimée à 80 000€, un portrait d’un commanditaire, inconnu du grand public. Vous pourrez crâner car vous possédez un Dali, mais vos amis ne seront pas impressionnés pour autant. Ce serait dommage.

Une toile « mineure » de Dali et une œuvre de jeunesse de Picasso. Les deux se sont vendues en 2016 et étaient estimées jusqu’à 100 fois moins que d’autres œuvres des deux artistes.

Continuez la lecture pour découvrir les outils qui peuvent vous aider !

Le catalogue raisonné

Le catalogue raisonné d’un artiste est un outil de référence utilisé par tous les professionnel du marché de l’art, et qui devrait devenir votre outil de référence. Les descriptions des catalogues ne sont jamais bavardes et chaque élément présent a son importance.

On trouve donc, dans un catalogue raisonné, la description la plus complète possible – et selon des normes muséales – des œuvres d’un artiste. Le site de l’IFAR permet de connaître tous les catalogues raisonnés existants ou en préparation.

Le catalogue donne aussi de précieuses informations sur la production de l’artiste, sa manière de travailler, ses éditeurs et imprimeurs, ainsi qu’une étude de ses différentes signatures.

Pour vous donner un exemple, les lithographies de Picasso tiennent en 4 volumes, celles de Chagall en 6. De plus en plus d’artistes voient leur catalogue raisonné publié sous forme électronique. Citons notamment l’immense base Picasso (plus de 20000 œuvres référencées) ou le travail de fourmi autour de Hans Hartung, pour lequel la moindre facture d’époque a été épluchée.

Les catalogues raisonnés sont aussi des œuvres d’art à part entière, souvent tirées en édition limitée. (© Christie’s)

Les bases de résultats de ventes

Les ventes aux enchères, ayant lieu chaque semaine et partout dans le monde, finissent par former une masse colossale d’informations sur les œuvres et le marché de l’art. Leurs catalogues, édités à chaque vente, informent sur l’œuvre vendue et présentent une estimation réalisée par des experts (dans le meilleur des cas !). L’estimation est précieuse pour prendre la température d’une œuvre donnée dans le contexte de la vente. Cependant, il ne faut pas trop s’y fier tant l’adjudication peut différer, à la hausse comme à la baisse.

Les résultats de ventes, eux, sont consignés en bases de données et mis en ligne. Mais ces bases (artprice, invaluable, etc.) sont très chères (plusieurs centaines d’euros par an) et ne conviennent donc pas toujours au particulier.

Heureusement, et c’est un petit miracle dont je me réjouis chaque jour, la base de données de résultats de ventes artvalue.fr met à disposition gratuitement les résultats de nombreuses ventes !

artvalue recherche résultats ventes aux enchères
Cette recherche d’estampes de George Braque retourne plus de 3000 résultats

Adjugé !

J’aimerais terminer en évoquant d’autres facteurs externes, sur lesquels l’acheteur n’a pas beaucoup de prise. Le premier est le phénomène de mode : certains artistes disparaîtront des salles de ventes, quand d’autres seront réhabilités. Cela arrive quand un collectionneur prestigieux ou un musée fait l’acquisition d’une œuvre d’un artiste, ou quand des universitaires font paraître un catalogue raisonné de l’artiste, par exemple. Toute activité autour de l’artiste peut le faire revenir au-devant de la scène.

Ensuite, et j’aurais peut-être dû commencer par là, la valeur d’un objet n’est fixée que dans un contexte unique d’offres et de demandes. Le marché de l’art, parfois opaque, dicte ainsi la valeur des œuvres. Néanmoins, dans le cas de l’estampe, la spéculation n’a cours que sur de rares pièces. Si vous voulez en savoir plus, visitez cet article qui s’intéresse au marché de l’estampe.

16 Replies to “Comment estimer une œuvre d’art ?”

  1. est il « vrai « que plus la numérotation (d’une lithographie ) se rapproche du « 1 » plus est a de la valeur ?
    exemple une litho numérotée 7 /150 au plus de valeur que la même litho numérotée 90 /150
    merci de votre reponse

    1. Bonjour Louis,

      En réalité, toutes les estampes d’une même série se ressemblent, et devraient posséder la même valeur. Pour autant, une croyance veut que plus on se rapproche du “1”, comme vous dites, plus l’estampe à de la valeur. C’est cependant faux car les estampes peuvent être numérotées dans un ordre différent de celui où elles ont été imprimées !
      Ce mythe lui-même a tendance à augmenter la valeur. Par conséquent, cette loi s’applique pour définir la valeur de l’œuvre !

    1. Bonjour, difficile à dire. Vous voulez dire que la signature a été imprimée en même temps que l’oeuvre ? D’un côté, les signatures manuscrites ont plus de valeur que les signatures imprimées. Mais en même temps, une épreuve d’artiste est très souvent plus intéressante que le tirage classique. Si vous avez un exemple précis en tête, je peux vous donner plus d’infos par mail. Vous pouvez me contacter via la page “contact” du site.

  2. Bonsoir
    G en ma possession un rare livre de Dali très grand format..aprrox 60 cm par 80 cm.. couverture moquette iolette et grande plaque d cuivre ..sujet les chevaux de Dali..contenant dix huite de lithographie détachées de Dali..je cherche à vendre ce livre..seriez vous intéressé ? Merci d avance Bruce masini

    1. Bonjour Bruce. Pardonnez le retard de ma réponse. Pourriez-vous m’envoyer des photographies (de bonne qualité) et les informations détaillées sur cet ouvrage? Vous pouvez me contacter par la page “contact” du site.

  3. Bonjour, quelle est la valeur d’une sérigraphie numérotée avec signature imprimée, face à une signature manuelle? Merci d’avance.

    1. Bonjour, la signature manuelle a toujours beaucoup plus de valeur. Difficile de vous donner une moyenne, mais le ratio peut être de 1 à 10, voire beaucoup plus.
      Exemple : une lithographie de Chagall avec signature “dans la pierre” => 200€. Avec signature manuscrite => 2000€

  4. Bonjour
    Est-ce que si je veux vendre mes lithographies je vais directement chez un galerieste ou sur internet ?
    Et est-ce que il y un site internet ou autre pour évaluer la côte d’un artiste ? Un peu comme à la bourse
    Merci beaucoup

    1. Bonjour, pour évaluer la cote d’un artiste, il existe des bases de données comme Artprice ou Invaluable, qui sont payantes. Je vous recommande cependant le site http://www.artvalue.fr/, gratuit, qui vous donne une première idée du prix de vente des œuvre d’un artiste.
      Pour vendre vos estampes, cela dépend de leur prix. Si leur valeur est inférieur à 1000€, il vaut mieux mettre une annonce sur leboncoin, ebay, ou vous rapprocher d’un galériste spécialisé dans l’artiste en question. Si l’estampe est de grande valeur (au delà de 1000€), vous pouvez vous rapprocher d’une maison de ventes aux enchères.
      N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations.

  5. J’ai 2 estampes qui représentent : 1 l’église de Houdain ds le 62
    2 la maison de ma grand mère a Houdain ds le 62
    Datées tte les 2 l’une de 1935 l’autre 1940 signées de l’artiste Marc Piccine je crois , je ne distingue pas trop bien le nom

  6. Bonjour,

    J’ai en ma possession une illustration “noir et blanc” tirée du in-folio de Dali du livre de Freud “Moïse et le monothéisme”. C’est une lithographie d’une gravure sur bois d’Henri Renaud, tirage EA (XX sur XXV). Il y a en tout 275 tirages de ce monumental in-folio, composé de 10 lithographies couleurs et 14 lithographies “noir et blanc” (comme la mienne). Seulement impossible de trouver ces illustrations sur internet, ni sur les catalogues raisonnés de Dali. Cette lithographie a t-elle de la valeur, au vu du “faible tirage” (en tous cas pour Dali) et de la valeur générale de cette oeuvre? JE peux vous envoyer des photos si vous le souhaitez. Merci d’avance pour votre réponse. Adrien

  7. bonjour,
    J’ai un dessin ou litho? sur papier daté du 6/03/61. II H.C. II signé en bleu Picasso représentant un torero sur son cheval et un autre de dos.
    Au dos ,il est indiqué “Picasso Epreuve”.
    Ce bien a-t-il de la valeur?
    Merci

Leave a Reply